Rendez-vous les 28 et 30 novembre 2018 pour la 3ème édition.

Festival 100 Tambours 3ème édition
28 et 30 novembre 2018 – Institut Français – 20H00

1000_Logos_POSTER FESTIVAL 100 TLa troisième édition « Cordes et rythmes percussifs » du festival international 100 Tambours de Thomas Guei s’annonce surprenante ! Deux soirées incroyables avec un focus sur l’Asie.

En invité d’honneur, Hwan Jin Jung, issu des conservatoires de Séoul et ambassadeur du changgo (percussion traditionnelle de Corée) passionné de cora ! Sa performance avec la chanteuse mandingue Lili Djéli sera un moment fort en émotion. Au programme, le groupe sino-ivoirien Zonghua Wushu Côte d’Ivoire : tambour chinois, dragon, djembé et arts martiaux, la troupe exclusivement féminine Moayé Bla (tambours et saxophone) et Djarabikan Balafon, qui a représenté la Côte d’Ivoire jusqu’aux îles Canaries et en Chine.

A noter, le retour du détonnant collectif des artistes 100 Tambours, avec la guitariste américaine Catherine Capozzi qui accompagnera l’ivoirien Daniel Opoh au rare tamanois ! Et en exclusivité, un titre inédit interprété par les enfants virtuoses du centre social d’Anono formé par Guéi… A vivre absolument !

28 Novembre – 20H00
– Moaye Bla – Troupe féminine Tambours et saxophone (CI)
– Hwan Jin Jung « changgo » Carte blanche (Corée)
– Djarabikan Balafon (CI)
– Zonghua Wushu (CI/Chine)

30 novembre – 20H00
– Guéi show avec les enfants virtuoses d’Anono
– Collectif des artistes 100 Tambours Catherine Capozzi, Daniel Opoh tamanois (USA / CI)
– Hwan Jin Jung cora featuring Lyly Djeli, chanteuse mandingue
– « Cordes et rythmes percussifs show » dirigée par Guei

Entrée libre. Réservation conseillée.

Publicités

3ème édition les 28 et 30 novembre 2018 : déjà des confirmations

Rendez-vous en novembre 2018 à l’Institut Français à Abidjan !
Déjà des confirmations pour la troisième édition du festival 100 Tambours de Thomas Guéi. Une édition qui s’annonce encore une fois de qualité ! Les points à retenir :

  • Réservez le mercredi 28 et le vendredi 30 novembre 2018. Deux soirées entières mais uniques avec des shows différents et une finale dont on entendra parler longtemps.
  • La thématique de cette troisième édition : « Cordes et transmissions percussives »
  • Le changgo coréen en invité d’honneur
  • On pourra assister à des créations inédites interprétées par des professeurs référents issus de deux conservatoires nationaux de musique d’Europe et d’Asie.
  • Une édition solidaire avec des ateliers percussifs dans les communes

En attendant les détails à venir… « Save the date »! A vos agendas…

 

changgo
Le changgo, percussion coréenne à l’honneur !

 

 

 

Festival 100 Tambours 2017 – Merci !!!

photo scène

Un public nombreux, une ambiance chaleureuse et de la pure virtuosité sur scène !!! La percussion ivoirienne n’a jamais été aussi moderne et ouverte sur le monde ! Merci à tous !!! Ainsi s’achève la deuxième édition du festival international 100 Tambours…

Thomas Guéi et toute l’équipe du festival tient à remercier les Ivoiriens et les résidents de Côte d’Ivoire.

Merci à l’Institut Français pour avoir abrité durant toute une journée les ateliers, la conférence sur la thématique « Virtuosité, djembé traditionnel et musiques » et le grand concert « 100 Tambours ».

Nos chaleureux remerciements à Serena Music et Marie-Hélène Costa pour la régie ; Diphone Event pour une qualité exceptionnelle de son et Elyzée Côte d’Ivoire pour la coordination et la réalisation. Merci également aux artistes Virginie Robilliard, Catherine Capozzi, la compagnie Aaninka, Boris Reine-Adélaïde, Isaac Kemo, Gotham, Les mains enchantées. Une dédicace spéciale à Christina Goh, animatrice de conférence et soutien du festival.

Pour la contribution à la logistique, tous nos remerciements à Siriki, pilier de l’organisation ; Antiphon ; Mike Abe ; Trinity studio ; Marion Roux ; Americain Djembé. Un merci tout spécial à l’EDEC, ainsi qu’aux associations culturelles et aux médias qui ont fait le déplacement pour couvrir l’événement.

A TOUS CEUX QUI DE PRES OU DE LOIN ont contribué à la réalisation de la deuxième édition du festival international 100 Tambours, toute l’équipe du festival tient à adresser ses plus chaleureux et sincères remerciements.

Restez connectés via la page Facebook de ce festival de transmission hors normes  pour découvrir des images et vidéos inédites de la deuxième édition !

Le son du festival avec Diphone Event !!!

Diphone
http://www.diphonevent.com/

Les artistes, le staff sont fin prêts sont fin prêts mais il fallait un professionnel du son pour maîtriser les fréquences inédites qui seront développées vendredi 17 novembre à l’Institut Français. Il ne manquait plus qu’un son précis et maîtrisé. Le festival 100 tambours est honoré de compter parmi ses partenaires la société Diphone Event et de bénéficier ainsi des compétences de son directeur, Rony Paulo :
« Le challenge de ce genre de projet est de faire cohabiter de nombreux instruments, aux sonorités parfois assez proches, tout en conservant la précision des timbres »

Précision et fréquences inédites

La structure est présente en Côte d’Ivoire sur tous les événements nécessitant une expertise technique en sonorisation. Au vu de la précision attendue pour le traitement de fréquences particulières : l’amplitude du tambour bèlè de Boris Reine-Adélaïde, la fusion du violon classique de Virginie Robilliard et du gloé traditionnel de Thomas Guéi, celle de la guitare saturée psychédélique de Capozzi avec le djembé conceptuel de Gotham, toute l’équipe se réjouit de travailler avec Diphone !!!

Rony
Sur le Net, Rony Paulo partage souvent des articles édifiants sur les univers sonores par amour de la transmission. www.diphonevent.com.

Programmation 2017

Thomas Guéi, maître percussionniste reconnu mondialement, réunit à Abidjan autour du djembé, des virtuoses de référence dans leurs domaines et styles de prédilection. Découvrez les artistes programmés pour cette nouvelle édition !

Intervenants conf

Outre le concert, vous pourrez les rencontrer et leur poser vos questions sur la thématique « Virtuosité, djembé traditionnel et musiques (classique, blues, jazz et chanson) », lors de la conférence à l’Institut Français à 14h30.

Virginie Robilliard (France)
Duo Choc et Fusion

VirginieRobilliardBariloche2Brillante Lauréate dès 17 ans du Grand Concours International de violon Long-Thibaud et du concours International d’Indianapolis en 1990, Virginie Robilliard est une soliste internationale (orchestre Philarmonique de St Pétersbourg, le Philarmonique de Radio-France, l’Orchestre National de Lyon, le Capitole de Toulouse, l’orchestre Simon Bolivar , le philarmonique de Bogota, l’orchestre symphonique d’Indianapolis… sous la direction de Yuri Temirkanov, Raymond Leppard, Sergiu Comissiona, Pierre Dervaux, Stanislaw Skrowaczewsky, Yutaka Sado, François Xavier Roth, Emmanuel Krivine, Fabio Mechetti entres autres).

Parallèlement à sa carrière de soliste confirmée et de professeure, Virginie Robilliard a créé une école de violon avec le soutien de la fondation Mozarteum au Venezuela ou elle a vécu pendant 10 ans. Musicienne complète, elle est aussi passionnée par l’improvisation et les musiques traditionnelles, d’ou la création de son duo avec Thomas Guei «Choc et Fusion » pour violon et percussion africaine ou Bach s’allie aux rythmes du Djembé.


Christina Goh
 (France) 

Le projet Hors format – Oversize

chrisChristina Goh est une vocaliste, auteure-compositrice française d’origine ivoiro-martiniquaise nominée aux IMA USA pour son écclectisme, Christina Goh est également membre du jury des 15eme Independent Music Awards aux Etats-Unis.

Connue pour son style musical atypique à cheval sur le blues, la chanson réaliste et l’acid-jazz,  cette vocaliste a développé sur plus d’une décennie une technique vocale propres aux percussions à haute portée, qu’elle transmet lors de masterclasses. L’artiste est également membre du Conseil d’Administration de l’Association Française pour la Percussion.

Poétesse, Christina Goh est l’auteure de plusieurs ouvrages et créatrice du blog « More of Us Project ». Initiatrice de « Hors format – Oversize » avec la guitariste Bostonienne Catherine Capozzi et du spectacle musical « Immersion – L’histoire de fréquences oubliées », Christina est une créatrice à part entière.

Catherine Capozzi (USA)
Le projet Hors format – Oversize

cathy punkElle est surnommée « the guitar goddess » (déesse de la guitare) dans son fief de Boston, aux Etats-Unis, héritière après concours de la « red one », la guitare de Brian May (guitariste de Queen).  Auteure du hit « Acid Django » qui ilustre le programme phare de History Channel « American Pickers » (« Chasseurs de trésors » diffusé en France sur la D17), Capozzi est mentionnée dans l’ouvrage « She Bop: The Definitive History of Women in Rock, Pop and Soul » de Lucy O’Brien.

Compositrice et performeuse en improvisation, Catherine est aussi à l’origine de nombreuse bandes originales de films d’horreur récompensés dans le cinéma indépendant US, initiatrice de l’anthologie musicale « Bring Us Your Women » sur les figures antiques. Personnage bien connu de la scène underground rock psychédélique américaine avec son groupe à deux batteries Axemunkee, elle a même inspiré  le personnage de l’univers de BD de Marvel, Star Trek: Starfleet Academy – Dr. Capozzi !

En 2015, après l’avoir croisée au Festival International de Percussions du Québec, elle initie avec la vocaliste Christina Goh le projet « Hors format – Oversize » entre Boston et Tours en France en guitare électrique, djembé et voix.


Boris Reine-Adélaïde
 (France – Caraïbes)
Tambour bèlè

BorisBoris Reine-Adélaïde est un percussionniste français d’origine antillaise dont la spécialité est le tambour bèlè. Formé en Martinique par les anciens, il est aujourd’hui un des moteurs de la nouvelle génération des « tambouyés ». Percussionniste également sur de grandes scènes : groupe Kassav (Zénith, tournée internationale), Admiral T (Bercy Paris).

Des soirées bèlè aux scènes de jazz référentes en passant par l’accompagnement d’orchestre symphonique et de conteurs créoles, Boris a développé un style très personnel et profondément ancré dans la tradition du bèlè martiniquais des Mornes.
Il a notamment collaboré avec Mizikopeyi jazz band, le conteur et écrivain Joby Bernarbé, le jazzman Hervé Celcal.

Gros plan sur le tambour bèlè :  cet instrument appartient au patrimoine de la Martinique, île française des Caraïbes. C’est une pratique et une technique ancestrale issue de la culture des mornes martiniquais dès 1860 par les « Nouveaux Libres » de l’esclavage. Ces derniers développèrent en effet un nouveau moyen de communication transculturel musical : « le Bèlè »  concomitamment au « Blues » des Amériques. L’instrument se joue avec les deux mains et le talon du pied.


Gotham Aymar
(Côte d’Ivoire, France)

gothamNé en Côte d’Ivoire, Gotham Aymar commence le djembé dès 5 ans et fait ses preuves dans la musique Gospel dès l’adolescence, mais c’est la world music et la pop qui attire ce musicien éclectique. Son jeu unique et résolument moderne a fait de lui un partenaire de la marque de djembé Kangaba. Démonstration de sa technique particulière, masterclasses lors de festivals percussifs, Gotham est aussi pédagogue.

Depuis 2001, Gotham illustre le concept de la vocaliste française Christina Goh avec le djembé comme instrument rythmique de base. Avec lui, la percussion ne fait plus partie d’un ensemble polyrythmique et assure la rythmique principale de musiques actuelles (rock, blues, jazz, pop et chanson française) en trio (piano-djembé-voix, guitare électrique-djembé-voix ou en quintet).


Isaac Kemo
(Côte d’Ivoire)

isaacIsaac Kémo est un saxophoniste ivoirien, compositeur, et peintre. Médaillé d’argent (Musique) des jeux de la francophonie CEN-SAD, après une longue expérience comme interprète live et studio, il devient directeur artistique des festivals « Festi-Lumi » 2012 et 2013 et « Nautic & Music Bonifaccio » 2014 en Corse.

Bien connu du milieu de l’art contemporain ivoirien, ce musicien résolument ancré dans le jazz, allie performance scénique et profondeur musicale avec un saxophone au jeu rythmique marqué lié à ses recherches sur les musiques traditionnelles. Isaac Kemo accompagne régulièrement sur scène le batteur international Paco Séry.
Il mène de front toutes ses carrières en défendant ses propres compositions signées à l’international.


La compagnie Aaninka (Côte d’Ivoire)

aaninkaLa compagnie Aaninka ou quand le Zaouli, le Tématé et les autres danses ivoiriennes se rencontrent sur un rythme coréen… Aaninka à ainsi représenté l’Afrique toute entière lors d’un concert de bienfaisance des Nations Unies en Corée. Déjà en 2010, elle avait donné une prestation époustouflante lors du sommet du G20 dans ce même pays. La compagnie est bien connue pour avoir réalisé l’adaptation en danse traditionnelle du titre mondialement connu « Gangnam style », également l’auteure d’une parodie très drôle du célèbre titre de Michel Telo (ai se eu te pego).

Et

Thomas Guéi (Côte d’Ivoire)

01_officieltgueiGardien de la transmision tambouresque et musicien de fusion moderne, découvrez la biographie de l’initiateur du festival 100 Tambours. Cliquez.

Thomas Guéi et AMD KOREA en tournée en Corée du Sud

TOURNEE AMD COREE

Une tournée sur plusieurs semaines dans les grandes villes de Corée du Sud avec une fusion exceptionnels de musiciens ivoiriens et coréens sous la direction artistique de Thomas Guéi dans le cadre des activités de AMD KOREA.

Un avant-goût de ce qu’il y aura à découvrir le 17 novembre au Festival 100 tambours, cette fois à Abidjan, Côte d’Ivoire !